Yomeishu Cocktails

Voici trois grands classiques du gin dans un twist tout japonais, très herbacé, grâce à l’expertise de la distillerie de Yomeishu Seizo sur les plantes médicinales. Et pour les préparer de belle manière, nous vous offrons des accessoires en cadeau !

Gins Kanomori et Kanoshizuku accompagnés de deux verres et d'un jigger pour les cocktails

Les cocktails

L’élégant Dry Martini avec Kanomori

Dry Martini avec du Gin Kanomori

5 cl de gin Kanomori
1 cl de Vermouth dry
Olives vertes


- Verser le Kanomori, le Vermouth et les glaçons dans un shaker

- Shaker pendant 10 secondes

- Servir et décorer avec les olives

L’incontournable Gin Tonic, avec Kanoshizuku

Gin Tonic avec du gin Kanoshizuku

4 cl de gin Kanoshizuku 
8 cl de tonic (idéalement Fever Premium Tree Indian Tonic Water) 
1 tranche de citron vert


- Remplir un verre de glaçons

- Verser 4 cl de Kanoshizuku

- Ajouter 8 cl de tonic

- Mélanger

- Décorer avec le citron vert, un brin de romarin, et pourquoi-pas une poignée de fruits des bois !

Le classique Negroni avec Kanomori

Négroni avec du gin Kanomori

3 cl de gin Kanomori 
3 cl de Vermouth rouge 
3 cl de Campari 
1/2 tranche d’orange


- Ajouter des glaçons dans un verre

- Verser le Kanomori, le Vermouth rouge et le Campari

- Remuer à la cuillère pendant 10 secondes

- Décorer d’une demi-tranche d’orange

Les gins - notes de dégustation

Bouteille de gin japonais Kanoshizuku de la maison Yomeishu, préfecture de Nagano

Kanoshizuku : avec 40° et onze éléments botaniques, il correspond à la version accessible de la gamme. On découvre un nez délicat qui évoque les herbes des montagnes, sur des notes médicinales intenses. La bouche est douce et s’affirme ensuite sur des notes plus épicées. La finale, longue, laisse le palais agréablement parfumé.

Bouteille de gin japonais Kanomori de la maison Yomeishu, préfecture de Nagano

Kanomori : la version dégustation de la gamme avec 19 éléments botaniques et 47°5. Le nez est riche, entre notes d’agrumes, herbes et épices. Doux à la mise en bouche, il gagne en intensité sur de subtils parfums d’agrumes, d’herbes sauvages et de plantes médicinales, donnant littéralement l'impression d’une balade en forêt.

Les 19 éléments botaniques composant le Kanomori

Les 19 éléments botaniques composant le Kanomori

La maison Yomeishu

Montagnes dans la vallée de Nagano, là où se situe la maison Yomeishu

Installée dans les montagnes de Nagano. Son histoire remonte à 1602, date à laquelle elle commercialise pour la première fois une liqueur médicinale basée sur l’utilisation de plantes et notamment d’un arbuste local appelé "Kuromoji".

Produire des gins est un tout nouveau challenge qu’elle a concrétisé en investissant dans un alambic pot still de la marque Arnold Holstein. L’idée est d’exploiter toute la richesse aromatique du kuromoji, là où un alambic à colonne aurait donné un gin moins parfumé. Les éléments botaniques sont séparés en plusieurs batches et l’un d’entre eux est composé uniquement de Kuromoji. Ils sont distillés séparément puis assemblés avant un ajustement définitif par dilution à l’eau (et non pas par ajout d’alcool), ce qui permet de garder intactes toutes les subtilités des éléments botaniques.